ARTICLES AVEC LE TAG : "psychothérapeute"



26 avril 2019
L’incendie de Notre Dame a créé une grande vague de tristesse en France et à l’étranger. Cela rappelle bien sûr les attentats du Paris ou de Charlie Hebdo. Comment les individus réagissent-ils en cas de phénomène émotionnel majeur ? Qu’est-ce que l’apparition d’internet et des réseaux sociaux a changé ? Quel est l’impact des réseaux sociaux en cas d’émotions collectives fortes ? Cet impact est-il le même selon le type de personnalité des individus ? Est-il positif ou négatif ?
06 janvier 2019
Beaucoup de patient(e)s se posent la question de savoir si ils ou elles sont face à un(e) pervers(e) narcissique. Le terme « pervers narcissique » provient de la psychanalyse et n’est donc pas reconnu dans les autres approches psychothérapeutiques. Déterminer si l'autre rentre dans cette case est donc difficile et n’est finalement pas le plus important. L’important est qu’une relation de couple ne doit jamais causer une grande souffrance. Cela doit vous interroger, si c’est votre cas.
02 décembre 2018
Quel peut être l'impact du plan social ou d'une restructuration sur l'état d'esprit ou de santé de mes collègues? C'est une question que j'entends souvent. Et souvent, ceux qui osent en parler aussi directement sont ceux qui ne seront pas impactés ou pas les plus impactés. L'impact sur les personnes concernées ou qui se sentent concernées peut se mesurer selon 4 niveaux... Comment détecter les personnes à risque? Il faudra être sensible aux signes suivants...
04 novembre 2018
La frontière entre maladies physiques et mentales est ténue. Certaines croyances, émotions ou expériences passées peuvent créer des maux psychosomatiques ou aggraver certaines maladies . C’est la raison pour laquelle la collaboration entre médecins et psy est clé. Les médecins traitants, par leur approche généraliste, sont souvent les plus habilités à recommander une consultation chez le psy. Mais il est triste de constater que les médecins et les psy sont eux-mêmes plus sujets au burn-out.
07 octobre 2018
Il n’est jamais aisé de démarrer une thérapie de couple. Ce n’est pas simple de comprendre ce qui peut nous alerter pour consulter et quand il devient vraiment urgent de se lancer. Savoir s’il faut forcément consulter à 2 ou s’il est possible d’avancer seul(e) pour le couple quand l’autre refuse de consulter. 6 grands thèmes se dégagent : les conflits répétés, la jalousie, le fait d’envisager une séparation ou de l’avoir subie, les cas de violence conjugale, les troubles sexuels ou de fertilité.
04 septembre 2018
J’ai toujours l’air contente quand mes patients me disent qu’ils ont des insomnies car cela signifie que la thérapie sera généralement plus courte. Vous vous en doutez, ils sont un peu surpris… Beaucoup de patients consultent soit en omettant de mentionner des troubles physiques d’ordre somatique, soit en demandant de les stopper, notamment dans le cas des insomnies ou des cauchemars récurrents. Ils ignorent que ces troubles somatiques sont importants pour la réussite de la thérapie ...
05 août 2018
Comment consulter un psy ou un coach quand il n’est pas possible de déplacer au cabinet pour des raisons géographiques ou physiques ? Aujourd’hui, il existe des solutions intermédiaires comme la consultation à distance via Skype qui présente plusieurs intérêts : - Travailler sur soi alors qu’on manque de praticiens dans sa région ou que le style du praticien ou les approches proposées ne nous conviennent pas - Consulter même si l’on est à l’étranger ou bloqué par un accident ou une maladie...
01 juillet 2018
Le perfectionnisme est le mal des sociétés modernes, notamment dans les grandes villes ou les grandes entreprises où la performance et la rapidité sont de mise. Il se manifeste le plus souvent par la peur de l’échec, le sentiment écrasant d’être une mauvaise mère, une mauvaise épouse ou un employé médiocre, de ne pas être assez belle ou intelligente… Tal Ben Shahar l’a particulièrement étudié, notamment dans son livre « L’apprentissage de l’imperfection ».
03 juin 2018
Toutes les émotions sont bonnes en soi. Et pourtant, la plupart d’entre nous valorise uniquement celles qui sont plaisantes. Les autres -peur, colère, tristesse, dégoût- sont décriées. La plupart des gens souhaitent ne jamais les ressentir. Or c’est impossible ; et c’est même vital pour survivre. Car toutes, absolument toutes les émotions sont utiles, à condition de connaître leur rôle, d’être capable de les reconnaître en soi et chez les autres, de savoir quoi en faire, sur le moment ou après.
01 avril 2018
Les récents faits divers et attentats mettent encore une fois les notions d’identité, de déterminisme et de libre-arbitre en lumière. Qu’est ce qui fait qu’un individu bascule dans la violence ? Et au contraire : Qu’est-ce qui transforme un homme « ordinaire » en « héros » ? Si le passé d’un individu est constitutif de son identité et détermine en grande partie ses croyances et réactions, il me semble qu’il reste fondamentalement libre de ses choix et peut donc s’affranchir de son passé...

Afficher plus