Foire Aux Questions

Carole Aubert Psy et Coach à Paris Foire Aux Questions

- Comment se déroule une 1ère séance ?

 

  • La 1ère séance est une séance de diagnostic. Le but est de bien comprendre votre problème pour élaborer une approche thérapeutique personnalisée et efficace. Pour cela, je suis amenée à vous poser beaucoup de questions et à explorer différents domaines autour de votre problème. Il n’y a jamais d’hypnose ou d’exercice de PNL lors d’une 1ère séance. Pour des problèmes très complexes, une 2ème séance d’exploration est parfois nécessaire.

 

- Pourquoi le rythme des séances est toutes les 2 semaines au début ?

 

  • Le rythme des séances est de 2 semaines au début pour vous permettre de voir les résultats concrets de notre travail rapidement. Je vous demande souvent de faire des choses, des « exercices », entre les séances. Certains d’entre eux me permettent d’avoir plus d’information sur votre problème pour avancer, d’autres de commencer à changer votre vécu. Certains d’entre-eux sont plus engageants et il vous sera difficile de les faire correctement sur une durée plus longue que 2 semaines. Dès que le changement s’opère durablement, dans différents champs de votre vie ou avec différentes personnes, j’espace les séances pour vérifier si vous arrivez à maintenir le changement, même en cas de circonstances défavorables ou exceptionnelles. Cette phase de consolidation est clé. Si vous abandonnez trop tôt la thérapie brève, le changement n’aura pas forcément le temps de devenir un réflexe ancré.

 

- Comment est estimé le nombre de séances nécessaires ?

 

  • Le nombre de séances est estimé en 1ère séance suite au diagnostic. Il s’agit généralement d’une fourchette, par exemple 8 à 10 séances, 3 à 5 séances, 10 à 15 séances. C’est à ce stade encore approximatif. C’est au cours des séances que je découvre votre rythme, votre capacité à avancer, à faire les « exercices» entre les séances ou à faire ceux proposés lors de certaines séances (hypnose, PNL…).

 

- Puis-je consulter par skype ?

 

  • Vous pouvez consulter par skype si vous habitez loin ou si vous êtes amené à vous déplacer en province ou à l'étranger pour vos congés ou votre travail pendant la thérapie. Je dois être prévenue à l'avance pour vous fournir mes coordonnées skype et les créneaux horaires disponibles car ils peuvent être différents de ceux du cabinet. La séance est payable par virement bancaire 6h avant la séance. C'est le paiement qui confirme la séance. 

- Puis-je consulter seul(e) si les membres de ma famille ou de mon équipe ne veulent pas venir ?

 

  • Vous pouvez consulter seul(e) si votre conjoint, votre enfant, vos parents, ou tout membre de votre entourage que vous jugez partie prenante du problème, ne veut pas venir. Cela arrive souvent. Si vous venez consulter seul(e), c’est que vous êtes la personne la plus mobilisée pour le changement, soit, du fait de votre motivation, soit, du fait de votre souffrance. Cela n’empêche pas de changer la donne grâce à la thérapie systémique «indirecte». La thérapie indirecte est courante pour les thérapies de couple (violence conjugale) ou le coaching professionnel (harcèlement). Généralement, seule la personne subissant les violences ou la personne harcelée vient consulter, ce qui n'empêche pas, si elle ne peut pas ou ne veut pas sortir de la relation de changer les comportements de l'autre personne par "effet ricochet". La thérapie indirecte peut également être utile pour les thérapie parents-enfants, par exemple pour éviter qu’un enfant jeune soit suivi trop tôt ou trop longtemps. Le parent le plus disponible ou le plus mobilisé devient alors le co-thérapeute et va, par l’intermédiaire du thérapeute, modifier ses réflexes et comportements, et par "ricochet", ceux de l’enfant ou de l’autre parent. Donc n’hésitez pas à consulter, même seul(e).

 

- Quelle est la différence entre coaching et thérapie ?

 

  • L’explication la plus claire sur la différence qui existe entre coaching et thérapie me semble venir du Québec (loi datant de 2012). Le coaching est un accompagnement qui vise à développer les talents et ressources de personnes qui ne sont ni en détresse, ni en grande souffrance, que ce soit en terme de santé ou capacité à vivre en société. Le coaching s’occupe donc des difficultés courantes et limitées dans le temps ou dans leur champ. La confusion vient du fait que certains thérapeutes sont également coach et aussi que certaines difficultés sont à la limite des 2 approches. Par ailleurs, le type d’accompagnement peut varier au fil du temps. Ainsi une personne peut consulter pour du coaching professionnel, le thérapeute peut réaliser que le problème de la  personne touche aussi à sa santé ou à sa vie familiale, lui proposer de traiter l'ensemble via une thérapie puis, la thérapie touchant à sa fin, intervenir en coaching professionnel pour l’aider à gérer des problèmes professionnels.

 

- La durée des séances est-elle la même en thérapie qu’en coaching?

 

  • La durée des séances n'est pas forcément la même en thérapie et en coaching. La durée des séances est de 50mn à 1h en thérapie. En coaching, les durées sont plus souples. Il est parfois plus intéressant de travailler ensemble 2h ou même 3h en une fois pour préparer un entretien ou préparer une reconversion. Cela est discuté avec le coaché en amont.

- A quoi correspondent les « exercices » entre les séances ?

 

  • Je donne assez souvent (mais pas systématiquement) des choses à faire au patient ou au coaché entre les séances pour accélérer le processus de changement. Le but de ces « exercices » est de m’apporter plus d’informations sur son problème ou qu’il fasse des expériences correctrices & constitutives du changement. Ces dernières impactent souvent son entourage par la même occasion. Ces « exercices » sont clé dans la réussite de la thérapie ou du coaching.

- Pouvez-vous régler mon problème en une séance ?

 

  • La 1ère séance étant une séance de diagnostic, il est extrêmement rare de régler votre problème en une seule séance.

- Pourquoi me questionnez-vous sur ma vie personnelle si je viens pour un problème professionnel ?

 

  • Il m'arrive de questionner certains patients qui viennent pour un problème professionnel sur leur vie personnelle. En effet, certains patients arrivent parfois avec une idée extrêmement précise mais fausse de leur problème. La vie n’est pas cloisonnée entre la famille, les amours, la santé ou le travail. Parfois, ce qui semble relever d’un problème dans la sphère uniquement professionnelle a la même logique dysfonctionnelle dans la vie privée et il vaut mieux tout traiter en une seule fois. C’est notamment le cas des burn-out amenés par certains patients mais qui s'avèrent être des dépressions plus sévères qui se répercutent sur leur vie personnelle ou trouvent leur origine dans leur vie personnelle.

 

- Pourquoi ne traitez-vous pas tout de suite mon trouble somatique ?

 

  • Les troubles somatiques (sans cause physique trouvée par un médecin ou spécialiste) sont souvent un signal d’alarme intéressant concernant un autre problème (angoisses, stress, conflit de valeur…). Il est important de bien comprendre la cause sous-jacente pour la traiter au risque de voir d’autres troubles somatiques arriver. Assez souvent, en traitant la cause plutôt que le symptôme, celui-ci disparait par lui-même.

- Comment savoir si je suis suggestible par hypnose ?

 

  • Il est impossible de savoir si vous êtes suggestible par l'hypnose à l’avance sauf si vous avez déjà eu des séances d’hypnose avec des résultats concrets. Même ainsi, les techniques d’entrée en transe diffèrent selon les thérapeutes. Il vaut donc mieux discuter avec moi de ce qui a été fait, avec ou sans succès, avec un autre hypnothérapeute.

 

- Est-ce que je serai obligé de faire de l’hypnose ?

 

  • Je peux être amenée à vous proposer une séance d'hypnose si je pense qu’au stade où on en est de la thérapie, cela peut vous aider. Vous êtes complètement libre de le refuser. De toute manière, mon éventail d’approches (thérapie systémique, PNL, Interventions Orientées Solutions) me permettra d’avancer quand même; peut-être à un rythme un tout petit peu moins rapide, mais en thérapies brèves, le rythme de progrès est déjà appréciable.

 

- Comment se déroule une séance d’hypnose ?

 

  • Vous êtes généralement prévenu à l’avance que la prochaine séance pourrait être une séance d’hypnose. En thérapie notamment, une séance d'hypnose peut s’avérer très utile pour accélérer le changement ou lorsque l’approche consciente et rationnelle ne suffit pas à avancer assez vite. Vous êtes généralement assis et suivez ma voix. Il s’agit d’hypnose conversationnelle qui commence toujours par une entrée progressive en état de conscience modifiée. Généralement, vous entendez ma voix pendant toute la séance et pouvez même répondre à mes éventuelles questions. Mes propos peuvent parfois sembler confus ou ennuyeux à certains moment de la séance pour votre partie consciente car ce n’est pas elle qui est visée : c’est votre inconscient. Vous pouvez avoir l’impression qu’il ne s’est rien passé et que vous n’êtes pas suggestible. Seul compte le résultat final et le changement qui s’opère, ou pas, après 1 ou 2 séances.

 

- Comment se déroule une séance avec des exercices de PNL ?

 

  • Je peux vous proposer des exercices de PNL à n’importe quel moment en séance à part lors de la 1ère (et encore ?!?). Ce sont des exercices assez différents des séances classiques de thérapie systémique ou d’hypnose. Ils peuvent se pratiquer assis ou debout. Ils peuvent être ludiques ou surprenants mais sont extrêmement efficaces.